Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
François Lallier

François Lallier

Poésie-Littérature

Jouve et l'Histoire

Jouve et l'Histoire

Dans le cadre du colloque Poésie  et Histoire organisé par le groupe Marge à l'Université Jean Moulin (Lyon 3), ma participation sera consacrée jeudi 4 octobre au sujet suivant :

Jouve et l'Histoire : Les rois russes

Les rois russes, c'est le titre d'une des Histoires sanglantes publiées en 1932, à un moment crucial de l'oeuvre et de la vie de Jouve, au croisement, en effet, de la psychanalyse, de la poésie, et de la réflexion sur son propre destin, qui comporte une confrontation avec l'Histoire.

Je montrerai comment, sans oublier l'expérience de sa première vie, qui est ici au contraire rappelée (à travers le souvenir de son intérêt pour la révolution russe de 1917, et de son débat avec Romain Rolland), Jouve exprime concrètement, par une inspiration psychanalytique aussi vive que celle du surréalisme, et sans doute plus conséquente, l'idée que l'Histoire est sous la domination des mouvements les plus fondamentaux de la psyché inconsciente (éclairée par les travaux de Freud postérieurs à la première guerre mondiale). Mouvements que seule la poésie, dans son mouvement général, peut faire voir, de façon à dépasser vers le haut la catastrophe. 

 

 Colloque « Poésie et Histoire » 

Organisateurs : Benoît Auclerc, Pierre Dupuy & Jérôme Thélot 

Lieu et date : Jeudi 4 et Vendredi 5 octobre 2018. 

Jour 1. Jeudi 4 octobre. Salle Caillemer, 15 quai Claude Bernard. 

9h. Accueil des participants. 

9h 30. Ouverture du colloque. 

Séance n°1. Mémoires de l’événement. 

9h 45. Christine Planté (Université Lumière Lyon 2) – Écrire dans l’humaine tempête : Marceline Desbordes-Valmore et l’insurrection lyonnaise de 1834. 

10h 30. Benoît Auclerc (Université Jean Moulin Lyon 3) – Ivar Ch’Vavar et les mémoires en attente de dire. 

11h 15. Pause. 

11h 30. Évelyne Lloze (Université Jean Monnet Saint-Étienne) – Poésie, mémoire et communauté. 

12h 15. Déjeuner 

Séance n°2. La violence de l’Histoire. 

14h 30. Laurence Campa (Université Paris-Nanterre) – Au contre-jour de l’Histoire : Joë Bousquet. 

15h 15. François Lallier – Jouve et l’Histoire. 

16h. Pause. 

16h 15. Madeleine Brossier (Université Jean Moulin Lyon 3) – Philippe Jaccottet, une poésie de l'inactuel. 

Jour 2. Vendredi 5 octobre. La Rotonde, 18 rue Chevreul. 

Séance n°3. Fugitivité et permanences. 

9h 30. Esther Pinon (Université de Rennes) – De marbre et de perle : l’Histoire et l’éphémère dans la poésie de Musset. 

10h 15. Pierre-Henri Kleiber (Université de Cergy-Pontoise) – La poésie surréaliste : du mythe à l’histoire et de l’histoire au mythe. 

11h. Pause. 

11h 15. Marie Frisson (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle) – Le double de David ? Prosimètre et modernité. 

12h. Déjeuner. 

Séance n°4. Poésie et Histoire : formes et techniques. 

14h. Pierre Dupuy (Université Jean Moulin Lyon 3) – Poésie et imprimerie, les notes d’Alfred de Vigny. 

14h 45. Magali Nachtergael (Université Paris 13) – Poésie, photographie et contre-histoires : identités en tension. 

15h30. Pause. 

15h 45. Jean-Claude Pinson – Écrire, poétiquement, la « Soviéto-Russie » ? 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article